Blog

Journée mondiale de la santé mentale

Comme chaque année, Le 11 octobre est consacré à la journée mondiale de la santé mentale. C’est pour l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) l’occasion en 2020 de lancer une augmentation massive des investissements dans la santé mentale. La mobilisation en Europe reste relativement faible avec un constat sans équivoque :

  • On estime que 50% des personnes dépressives et 20% des personnes atteintes de schizophrénie ne reçoivent aucun traitement médical.

Chiffre encore plus alarmant, une estimation met à jour un suicide toutes les 40 secondes, soit près de 800 000 personnes mettent fin à leur jour chaque année dans le monde. Ce chiffre n’inclut pas les tentatives de suicide. Ce fût d’ailleurs la thématique de l’année 2019 pour mobiliser et sensibiliser le public et les professionnels. C’est tout simplement la seconde cause de mortalité des 19-25 ans.

Mais cette année 2020 reste marquée par la pandémie du COVID-19 avec l’impact psychosocial qu’elle génère.

Ces derniers mois, les difficultés ont été nombreuses : pour les soignants qui ont dû prodiguer des soins dans des circonstances difficiles et qui sont allés travailler en craignant de ramener la COVID-19 chez eux ; pour les élèves, qui ont dû s’adapter à l’enseignement à distance, en ayant peu de contact avec leurs enseignants et leurs amis et en étant inquiets pour leur avenir ; pour les travailleurs dont les moyens de subsistance sont menacés ; pour le grand nombre de personnes pauvres ou qui se trouvent dans des situations de crise humanitaire et qui sont très peu protégées de la COVID-19 ; pour les personnes atteintes de troubles mentaux, dont beaucoup sont encore plus isolées socialement qu’auparavant ; et pour ceux qui ont perdu un être cher et qui doivent faire un travail de deuil, parfois sans avoir pu faire leurs adieux au défunt.

Les conséquences économiques de la pandémie se font déjà sentir et, en effet, des entreprises licencient du personnel pour tenter de survivre, ou doivent purement et simplement fermer.

Compte tenu de l’expérience acquise dans les situations d’urgence, les besoins en santé mentale et en soutien psychosocial devraient augmenter considérablement au cours dans les mois et les années à venir. L’investissement dans les programmes de santé mentale aux niveaux national et international, insuffisamment financés depuis plusieurs années, est aujourd’hui plus important que jamais.

C’est pourquoi, cette année, la campagne de la Journée mondiale de la santé mentale vise à favoriser l’investissement en faveur de la santé mentale

Rappelons que pour l’OMS, la santé mentale « fait l’objet d’un large éventail d’activités qui relèvent directement ou indirectement du “bien-être”, tel qu’il figure dans la définition de la santé établie par l’OMS comme étant “un état de complet bien-être physique, mental et social, et [qui] ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité”.

La santé mentale englobe la promotion du bien-être, la prévention des troubles mentaux, le traitement et la réadaptation des personnes atteintes de ces troubles ».

error: Ce contenu est protégé !!